musique

[Musique] TOP 5 CONCERTS 2015

Plus l’on fait de concerts, plus l’on devient difficile. Pour être dans mon Top 5 des concerts de 2015, il fallait de l’exceptionnel, il fallait de l’inoubliable.

1-     Tame Impala à Rock en Seine

Magnifique, éblouissant, sublime… Les superlatifs manquent pour décrire la prestation de Tame Impala au festival Rock en Seine à la fin du mois d’août. Si les Libertines n’ont pas démérité pour leur grand retour, et Franz Ferdinand & Sparks ont fait bondir les foules, ce sont bien les Australiens qui ont fait vibrer le domaine de Saint-Cloud avec leurs tubes psychédéliques planants. Et ont intronisé Kevin Parker comme le gourou rock du 21siècle.

Mon compte-rendu complet de Rock en Seine à lire ici.

2-     Blur au Zénith

Encore une fois, les Libertines se font doubler d’une demi-tête pour le titre de plus beau come-back britpop de l’année. Blur, évidemment. La générosité de Damon Albarn, la puissance des anciens hits et l’avenir en ligne de mire : les Anglais nous ont offert sur un plateau un concert placé sous le signe de la joie de vivre, du partage et du talent, loin de toute nostalgie tristounette. Un grand moment de musique qui nous fait nous sentir importants, à notre place. Ensemble.

Mon compte-rendu complet du concert à lire ici.

3-     Flavien Berger à Nationale 7

Capable de se réinventer à chaque concert, Flavien Berger a livré les meilleures prestations scéniques de l’année, que ce soit au Point éphémère, au festival We Love Green ou à Gennevilliers. Mais c’est dans ce petit bar en face du magasin Nationale 7, en plein Disquaire Day, que le Français a été le plus flamboyant. Avec trois boutons et deux bouts de ficelles, coincé dans un carrefour, il nous a livré du jamais vu, de l’éphémère et du merveilleux. Entre ses improvisations sonores et textuelles, il nous fait sentir l’importance de l’instant présent.

4-     Jamie XX à la Cigale

La meilleure soirée électro de l’année avait lieu un mercredi soir à 20h30. Le producteur star Jamie XX n’a fait qu’une bouchée de la fosse de la Cigale, transformée en deux morceaux en un dancefloor brûlant. Ragga dancehall, techno industrielle ou deep house sensuelle, l’Anglais maîtrise tous les styles et a composé pour nous le set dansant parfait, à la fin duquel trônait l’imparable « I Know There’s Gonna Be (Good Times) », meilleur morceau incontestable de 2015.

Mon compte-rendu complet du concert à lire ici.

5-     Bagarre au Badaboum

Victoire par chaos des combattants de Bagarre, groupe voyou aux paroles malignes et aux beats implacables. On s’est bien battu, mais on a finalement déclaré forfait devant ce concert hystérique, puissant, conquérant. Avec leur compatriote Flavien Berger, les cinq boxeurs sont en train de renouveler la scène électronique francophone, à mi-chemin entre le ring des rappeurs et le dancefloor des fêtards. 2016 sera Bagarre ou ne sera pas.

Mon compte-rendu complet du concert à lire ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s