livres

[Livres] STUFF I’VE BEEN READING – JUIN 2016

Livres achetés : beaucoup trop – tous les Waterstone’s de Toronto, Londres et Bruxelles sont vides.

Livres lus :

Stuff I’ve Been Reading, by Nick Hornby

Modern Romance, By Aziz Ansari

Why Not Me ? by Mindy Kaling

Mes mois de mai et juin ont été ponctués de plusieurs voyages à l’étranger, ce qui s’est traduit par une Julia dévalisant toutes les librairies anglophones possibles et imaginables. Une pulsion que l’on pourrait presque qualifier d’autodestructrice, si l’on considère les 5 kilos du Dictionnaire Oxford de Roald Dahl ou les 1000 pages du nouveau Jonathan Franzen Purity que j’ai dû porter dans ma valise au retour. Au cas où vous vous poseriez la question, je ne regrette en aucun cas ces achats. Pas même le petit rocher que constitue Testament of Truth de Vera Brittain (vous savez, le film « Mémoires de Jeunesse » avec Kit « Jon Snow » Harrington).  Et si les ¾ de ces romans ont rapidement gagné les étagères de ma bibliothèque pour ne probablement plus jamais les quitter, je me suis néanmoins attelée à la découverte des ouvrages qui me paraissaient les plus « friendly », ou disons-le honnêtement, les moins ardus.

image

Ma première lecture anglophone du mois est en fait celle qui m’a donné l’idée de cette rubrique. Il s’agit d’un recueil des chroniques intitulées Stuff I’ve been reading écrites par Nick Hornby pour le journal anglais The Believer. Après Roald Dahl et J.K Rowling, Nick Hornby est l’auteur qui m’a fait grandir. Il m’a fait rire, m’a fait découvrir la musique, a mis des mots sur mes pensées et a été un soutien précieux pendant toutes mes années d’apprentissage (c’est-à-dire encore aujourd’hui). J’avais entendu parlé de ses chroniques littéraires, mais ignorais qu’elles avaient été publiées sous forme de recueil, pour la simple et bonne raison que ledit recueil n’a jamais été traduit en français (en tant que groupie n°1 de N.H., je me devais d’avoir une bonne excuse pour ignorer l’existence de ce livre). Dans ces articles, Nick Hornby parle donc de ses lectures sans filtre ni snobisme, des romans pour ados aux biographies sur Dickens, des essais sur l’âge d’or d’Hollywood aux grands drames anglais contemporains. Hornby se fiche de l’actualité ou de la hype et parle avec le même enthousiasme de toutes ses découvertes littéraires, sans jamais se soucier de paraître plus intelligent que son voisin. Ces chroniques nous permettent de rentrer directement dans le cerveau de l’un des auteurs les plus drôles et les plus fins de la planète : on en ressort donc forcément changés, et bien sûr avec un million d’idées de lectures.

image

Pour écouler un peu mon stock, j’ai ensuite voulu me faire plaisir en attaquant Modern Romance, le livre d’Aziz Ansari, acteur indo-américain découvert dans la merveilleuse et hilarante série « Parks and Recreation ». Je m’attendais à un simple roman comique sur les relations amoureuses (ce qui m’aurait déjà amplement suffi), mais, à ma grande surprise, il s’agit bel et bien un essai sociologique, tiré de ses recherches menées avec le sociologue Eric Klinenberg sur plusieurs années. Le résultat est un questionnement passionnant et drôle (quand même) sur nos habitudes en matière de dates et sur l’impact des nouvelles technologies dans notre recherche du grand amour. Son travail le mène aussi bien aux Etats-Unis qu’au Japon, aussi bien auprès des seniors que des ados.
Jamais dans le jugement, mais sans se départir de son humour et de sa spontanéité, le bilan d’Aziz reste positif et encourageant tout en nous faisant prendre conscience des changements majeurs auxquels les nouvelles générations doivent faire face. C’est surtout en grand romantique que l’acteur défend le parti de la rencontre en chair et en os, sujet sur lequel on pourra difficilement trouver à redire. A la fin du roman, on se sent non seulement moins seuls dans la jungle des rencards, mais surtout inspirés par le travail colossal d’un humoriste qui ose sortir de sa zone de confort pour mener de front ses carrières dans le spectacle, la comédie et l’écriture.

image

Pour rester dans la thématique des acteurs comiques US, j’ai naturellement enchaîné avec le deuxième livre de Mindy Kaling, anciennement scénariste et actrice de la cultissime série The Office et actuellement créatrice, productrice et star de la tout aussi drôle The Mindy Project. A l’instar de Reese Witherspoon, Mindy Kaling fait partie de ces féministes girly qui, sans renoncer à leur personnalité de midinette, mènent seules des projets à bien, en emmenant des femmes tout aussi douées dans leur sillage, formant ainsi une vraie communauté de femmes de pouvoir dans le milieu culturel. La revanche d’une blonde avait changé ma vie : The Mindy Project me porte désormais au quotidien. J’avais donc lu avec grand plaisir le premier ouvrage de Kaling, Is everyone hanging out without me ? (titre génial), qui évoquait surtout ses études et ses débuts dans The Office. Cette suite Why Not Me ? s’intéresse davantage à la création de sa propre série et à sa place dans l’industrie
hollywoodienne. Un autoportrait drôle et attachant, très « girl power » sans en avoir l’air, qui nous montre comment une personne normale peut vivre une vie extraordinaire au quotidien : à la fois avec beaucoup de recul et d’émerveillement. Et rien que pour la nouvelle qui surgit aux deux tiers du livre, petit intermède fou et romantique, Why Not Me ? mérite d’être lu.

Ce mois-ci, trois personnes passionnantes m’ont donc inspirée et donné envie de faire plus de choses, mener plus de projets à bien, sortir de mon confort, changer de vie, changer le monde ! Mais bon, pour l’instant, je vais commencer par aller me mettre en pyjama et mater le dernier épisode de Mr Robot. Il ne faut pas trop en faire d’un coup non plus.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s