séries

[Séries] TOP 10 DES SERIES LES PLUS ATTENDUES DE LA RENTREE 2016

westworld.jpg

Chaque rentrée porte en elle l’espoir de trouver la nouvelle série parfaite qui nous « forcera » à rester chez nous tous les weekends à binge-watcher sous la couette. Voici les 10 espoirs de cette cuvée 2016.

1- Westworld (HBO)

Annoncée comme le nouveau Game of Thrones, la nouvelle création à grand spectacle de HBO a les moyens de ses ambitions, avec un budget pharamineux et un casting haut-de-gamme (Evan Rachel Wood, Anthony Hopkins, Ed Harris), pour donner vie à ce parc d’attractions du futur où des androïdes permettent aux visiteurs une plongée un peu trop réaliste dans le Far Ouest de Docteur Quinn (ou presque). La bande-annonce donne clairement des frissons d’excitation. Rien à craindre, nous sommes entre de bonnes mains.

2- Luke Cage (Netflix)

Cela faisait longtemps qu’un super-héros n’avait pas été aussi politique. Echappé de l’univers de Jessica Jones, déjà une production Netflix, Luke Cage évolue dans un Harlem où il fait bon protéger sa communauté. Ex-taulard aux muscles d’acier, après avoir subi quelques petites expérimentations lors de son passage par la case prison, le Cage n’est pas du genre à faire profil bas, surtout quand il reprend les traits de Mike Colfre, qui était déjà notre bad guy préféré dans la formidable série The Good Wife. La rentrée séries s’annonce musclée.

3- The Crown (Netflix)

Netflix, décidément sur tous les fronts, dégaine le plus gros budget de l’histoire des séries (oui, même plus que pour GoT) avec cette série sur les premiers pas de la reine d’Angleterre, la toujours fabuleuse Elizabeth II. Les shows historiques, ce n’est d’habitude pas trop ma came, mais avec Matt Smith a.k.a Doctor Who en Prince Philippe, la chose s’avère tout de suite plus intéressante. Et avec une bande-annonce terriblement romantique qui semble faire la part belle à son magnifique duo principal – la jeune Claire Foy, l’émotion incarnée – la rentrée séries s’annonce également royale.

4- Atlanta (FX)

Y-a-t-il vraiment besoin d’une bonne raison pour avoir envie de regarder une série créée et interprétée par Donald Glover ? Avec son rôle inoubliable rôle de Troy dans Community, puis avec son hip-hop malin en tant que Childish Gambino, notre amour pour l’acteur/chanteur n’a fait que grandir au fil des années pour se transformer en une confiance aveugle quant à ces capacités à nous éblouir. Et quand on apprend qu’Atlanta parlera de deux cousins qui tentent de percer dans l’industrie musicale dans une ville aux prises avec une certaine tension intercommunautaire, on se dit qu’on a bien fait de placer notre foi en lui.

5- Taboo (FX)

Je ne vais pas mentir : j’ai voulu voir cette série avant même de savoir de quoi elle parlait. L’argument est simple : Tom Hardy. Désormais véritable star de cinéma, notre acteur adoré au corps bodybuildé n’en oublie pas moins le brave peuple qui regarde la télévision et lui offre une série entièrement centrée sur lui. Et ça, c’est bien. Ça, c’est généreux. Sinon, Taboo parlera de l’empire naval monté par l’aventurier James Keziah Delaney au début de 19e siècle. J’ai presque envie de dire « peu importe », mais ça a l’air cool quand même.

6- Insecure (HBO)

Si HBO doit bientôt remplacer Game of Thrones, elle doit aussi trouver un successeur à Girls et Looking, ces séries qui dissèquaient les vies sentimentales de jeunes gens à la lumière du groupe social auxquels ils appartiennent (les hipsters New-Yorkais pour les uns, la communauté gay de San Fransisco pour les autres). Ce sera sûrement chose faite avec Insecure, qui suivra les tribulations borderline et délirantes de sa créatrice, la drôlissime et téméraire Issa Rae, et promet de dire pas mal de choses sur la condition noire américaine.

7- Divorce (HBO)

Dans le combat artistique qui semble opposer Netflix et HBO, cette dernière dégaine un poids lourd avec Divorce, une « dramédie » comme elle aime en faire sur la fin d’un couple. Son principal attrait reste bien sûr le retour sur petit écran de la plus célèbre des célibataires new-yorkaises, j’ai nommé Carrie Bradshaw, alias Sarah Jessica Parker. Inutile de se mentir : notre capital sympathie pour l’actrice n’a JAMAIS baissé depuis la fin de Sex And The City et elle nous fait déjà hurler de rire sans presque rien faire dans les quelques teasers en ligne. Autant dire que ça nous suffit.

8- Designated Survivor (ABC)

Jack Bauer est de retour et il va encore devoir sauver le monde, mais cette fois-ci en tant que Président des Etats-Unis. Rien que ça. Le pitch est taillé sur mesure pour l’aura qui entoure Kiefer Sutherland depuis son rôle mythique dans 24 heures chrono : suite à un attentat qui a décimé l’intégralité du cabinet présidentiel, un petit secrétaire d’Etat se retrouve propulsé président. Sauf que plein d’autres personnes, qui elles, n’ont pas regardé 24 heures chrono, aimeraient bien lui piquer sa place. Le spectateur ayant clairement une longue d’avance en connaissant toutes les ressources du héros, Designated Survivor s’annonce comme un confortable retour aux sources.

9- Easy (Netflix)

La série anthologique est à la mode (Fargo, Amercain Horror Story, True Detective…) et Netflix s’empare du concept pour sa nouvelle série autour de l’amour. On nous promet du réalisme, de la vie quotidienne et du sexe sans tabou, et surtout un parterre de stars, au-dessus duquel trône Orlando Bloom, que nous n’avons jamais oublié malgré les années. Car c’est ça aussi, le pouvoir de Legolas. Le genre de petite série dans l’air du temps qui donne envie sans trop forcer, surtout que Netflix, mise à part Marseille (hahaha), a rarement commis de faute de goût avec ses créations originales.

10- The Good Place (NBC)

Quand l’un des créateurs de Parks and Recreation nous pond une nouvelle série, on ne peut qu’attendre le meilleur. Ce sera sûrement le cas de The Good Place, comédie surréaliste sur une jeune femme qui atterrit par hasard au paradis, alors qu’elle n’a pas vraiment fait le bien sur Terre. Entourée de gens trop bons pour être vrais, elle va devoir apprendre à se fondre dans le décor (en carton-pâte). On reste encore un peu circonspect devant le trailer (gentiment décalé ou bizarrement naïf ?), mais la présence de Kristen Bell, qu’on a tant aimée en Veronica Mars, nous fera forcément jeter un coup d’œil bienveillant à cette série qui a le mérite de ne pas faire dans le copier-coller.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s