livres

[Livres] STUFF I’VE BEEN READING – OCTOBRE 2016

 

Livres achetés :

To The Lightouse, by Virginia Woolf

– Is That A Fish In You Ear ?, by David Bellos

Comme une feuille de thé à Shikoku, de Marie-Edith Laval

Livres lus :

Regeneration, by Pat Barker

Les Trois Mousquetaires, d’Alexandre Dumas (en cours)

N’étant habituellement pas une grande adepte de romans historiques, mes lectures du mois vont probablement bouleverser toutes mes statistiques, puisque ce n’est pas un, mais bien deux romans bien implantés dans le passé que j’ai dévorés et – spoiler alert – adorés ce mois-ci.

regen

Qui aurait pensé un jour que je lirais Regeneration, un roman de l’Anglaise Pat Barker sur les chocs post-traumatiques des Poilus au retour de la Première Guerre Mondiale ? Sûrement pas moi. Malgré ce thème en apparence peu attractif, Regeneration est un livre tout en finesse, qui mêle habilement fiction et réalité, science et poésie, humour et tragédie. Dans un hôpital de guerre écossais, le psychiatre – qui a réellement existé – W.H.R Rivers soigne à sa manière ses patients, des soldats revenus du front avec quelques séquelles peu sympathiques, comme des hallucinations, des bégaiements, oui mieux encore, des vomissements. Face à leur volonté d’oublier les horribles événements qu’ils ont dû endurer, Rivers va au contraire les encourager à se souvenir, pour mieux se réapproprier leur passé et surmonter leurs traumatismes. Freud n’est pas très loin, mais c’est avec sa propre compréhension et sa propre affection toute paternelle que le médecin va les amener vers la guérison. Parmi ces soldats traumatisés, quelques noms connus : en effet, parmi les patients de Rivers, on retrouve deux poètes britanniques, qui deviendront les grands écrivains de la Grande Guerre, à savoir Wilfred Owen et Siegfried Sassoon. Car si Regeneration est un livre sur la guérison, c’est aussi le roman d’une révolution poétique, qui marquera les générations littéraires à venir par son réalisme cru et son rejet du patriotisme. Une lecture instructive, puissante et sensible, qui nous fait redécouvrir notre histoire sous l’angle de ses personnages oubliés.

les-trois-mousquetaires-de-dumas-bientot-en-serie

Ma deuxième lecture du mois est un pic, un cap, un roc, que dis-je, c’est une péninsule. Après avoir assisté à la première de la comédie musicale Les Trois Mousquetaires, pour des raisons mi-professionnelles, mi-midinette, j’ai décidé, peut-être (sûrement) inconsciemment de me lancer dans le grand projet de redécouvrir le chef d’œuvre de Dumas. Outre les romans historiques, je n’ai jamais été très fan non plus des romans dits « classiques ». Mon idole Nick Hornby a reconnu lui-même que les études supérieures l’avaient dégoûté de ce type de lectures imposées, je n’ai donc aucune honte à l’admettre moi-même. Après avoir profondément dormi sur Zola, Maupassant et Balzac en préparant le bac de français, je pense avoir gagné le droit de ne lire que des livres écrits après 1980. Mais force est de reconnaître, que Les Trois Mousquetaires est loin de ressembler à un livre écrit au milieu du XIXe siècle. En fait, je ne me rappelle pas la dernière fois où j’ai lu un livre aussi drôle, rythmé, moderne, intelligent, impertinent et tous les superlatifs que l’on pourrait trouver. C’est simple : à chaque page, je suis obligée de fermer quelques secondes le livre pour intégrer le fait que la phrase que je viens lire est absolument hilarante, subtile, parfaite. Alors, certes, ce machin fait 1000 pages. Et je reconnais ne pas l’avoir encore terminé. Mais quelques lignes suffisent pour l’affirmer haut et fort : ça, CA, c’est un chef d’œuvre.

C’est tout pour ce mois-ci ! Et n’oubliez pas le mantra : « Je lis ce que je veux, je fais ce qui me plaît ! »

En bonus, pour le plaisir :

lisieux-la-comedie-musicale-les-trois-mouquetaires-cristal-live

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s