cinéma

[Cinéma] L’anti-critique : « LION » de GARTH DAVIS

lion-trailer-dev-patel-759

Qu’est-ce qu’un film « honnête » ? Pas mal, correct ? Pour moi, un film honnête, c’est surtout un film qui n’est pas malhonnête. C’est un film qui ne prétend pas être autre chose que ce qu’il est et qui montre à voir ce qu’il énonce à haute voix. C’est aussi un film où tout sonne juste même quand l’histoire semble tirée par les cheveux. C’est un film qui ne nous dit pas quoi penser mais sait faire naître en nous un sentiment d’empathie tel que nous pouvons comprendre les réactions des personnages. En bref, un film honnête, c’est un film qui ne triche ni avec nos attentes, ni avec nos sentiments.

Récemment, j’ai eu l’occasion de voir quelques films dont je suis ressortie avec ce désagréable sentiment de malhonnêteté. Divines, d’abord, qui, malgré un discours politique optimiste et courageux porté par sa réalisatrice à sa sortie, se révélait être le juge et le bourreau de ses propres personnages. Quel message d’espoir essaie-t-on de faire passer lorsque l’on condamne ses héros avec autant de cruauté ? Captain Fantastic, ensuite, qui, avec un sujet pourtant fort et original, ne faisait que survoler cette utopie à coups de jolies images enchantées et s’achevait finalement là où il aurait dû commencer. Ces films presque unanimement encensés ne manquaient certes pas de qualités cinématographiques, mais il me manquait cette honnêteté du propos. A contrario, j’ai souvent eu plaisir à voir des œuvres qui pourraient paraître moins aventureuses, plus linéaires et – ô horreur – plus « feel-good », mais qui ne se moquaient ni de ses spectateurs ni, chose bien plus importante, de ses personnages. Ce fut le cas récemment avec L’Ascension, Le Voyage au Groenland ou Cigarettes et chocolat chaud : des films sans prétention, mais qui ne nous prenaient pas pour des billes. Avec Lion, la sensation d’avoir vu un film entièrement dévoué à son message est encore montée d’un cran.

Au premier abord, Lion de Garth Davis a toutes les allures du grand mélo, celui dont on voit arriver les gros sabots larmoyants à des kilomètres et qui abat toutes les cartes oscarisables. Encore plus évident avec Dev Patel à l’affiche et l’Inde en toile de fond : ils nous refaisaient le coup de Slumdog Millionnaire. Et il y a un peu de tout ça : l’enfant perdu dans les bidonvilles, les beaux paysages qui longent le Gange, le destin d’une famille brisée, le tout déroulé de manière maîtrisée mais classique. Sauf que voilà, sous ses airs de « crowd pleaser » (le nouveau mot pour insulter les films, si vous n’avez pas suivi), Lion a beaucoup plus à offrir qu’une jolie carte postale avec des gens qui pleurent. L’honnêteté de ce film-là réside en une seule chose : la justesse des regards. Que ce soit Nicole Kidman qui observe à la dérobée son jeune garçon nouvellement adopté, ou Dev Patel qui dévore des yeux sa petite amie dévouée, aucun de ces regards n’est échangé gratuitement ou ne traduit pas un profond dévouement de l’acteur envers son personnage. Si Nicole Kidman et Rooney Mara sont d’une subtilité impressionnante, dénuée de toute velléité démonstrative, Dev Patel réussit quant à lui un exploit : celui d’interpréter à la fois ce jeune homme en quête de racines, et l’acteur qu’il est lui-même et qui montre à chaque plan tout le respect et l’admiration qu’il éprouve pour les personnes qui ont réellement vécu cette histoire. Encore une fois, tout passe dans un regard, et c’est alors bien suffisant.

Alors, si le film est également une merveilleuse mise en relation entre l’Inde traditionnelle et notre société technologique moderne et nous permet accessoirement de découvrir l’incroyable morceau « Urvachi Urvachi » (les plus belles secondes du film), c’est bel et bien pour cette honnêteté-là, cette loyauté-là envers son histoire et ses personnages, que Lion mérite d’être vu.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s