séries

[Séries] BINGE WATCHING – FEVRIER 2017

 

3a6af3f6-2368-487f-8b76-713aa0a8712c

Qui a dit que les sitcoms étaient nécessairement synonymes de superficialité ? Pas celles que j’ai regardées ce mois-ci en tout cas. Car derrière les rires enregistrés et l’apparente bulle enchantée dans laquelle semblent évoluer les personnages de séries comiques, la bonne humeur n’empêche en aucun cas d’apporter une réflexion plus profonde sur les relations entre les êtres et le monde qui nous entoure. Exemple le plus flagrant dans mes visionnages de février, la merveilleuse Au fil des jours (« One day at a time » en VO, c’est un chouilla mieux) raconte le quotidien d’une mère de famille d’origine cubaine, ancienne militaire, ses deux enfants aux caractères bien trempés, son voisin un brin envahissant et surtout sa mère délurée, qui, dans sa tête, n’a clairement jamais quitté Cuba. Ringarde, ce petit bijou de sitcom ne l’est qu’en apparence. Car derrière les gags parfois forcés se cache une modernité et une actualité comme on n’en trouve peu à la télévision. Immigration, relations USA-Cuba, traitement administratif des vétérans, chocs post-traumatiques, inégalités salariales hommes-femmes, discrimination positive, identité sexuelle, éclatement familial… Au fil des jours ne fait l’impasse sur aucun des sujets brûlants qui se secouent l’Amérique et une bonne partie du reste du monde, et n’a pas peur de les traiter aussi frontalement que subtilement. Ses acteurs, excellents mais « normaux » au regard des critères physiques préétablis dans ce genre de série, sont d’un enthousiasme et d’une conviction rafraichissantes et l’attachement, s’il ne se fait pas au fil des jours, se fait en tout cas fil des épisodes. Le cadre est peut-être classique, mais les idées sont loin de l’être. ¡Enhorabuena!

Don’t Trust The B**** in Apartment 23, qui met en scène deux copines à New-York (une sympa, un peu naïve, tout juste débarquée de sa campagne natale, une autre détestable mais hilarante, parfaite socialite new-yorkaise sans scrupule, jouée par Kristen Ritter, aka Jessica Jones) n’est peut-être pas aussi profonde et politique, mais elle a le mérite, comme ses cousines 2 Broke Girls et Broad City, de mettre en scène un duo de meufs dont le but ultime n’est pas de se trouver un mec mais bien de profiter de leur vie. Face à cette RARETE télévisuelle, nous ne pouvons que remercier les créateurs de cette série extrêmement drôle, complètement barrée (James Van Der Beek y tient quand même son propre rôle…) et socialement révolutionnaire, qui n’aura malheureusement duré que deux petites saisons.

On ne pourra pas dire que je n’ai pas testé Daredevil. Le temps de trois longs épisodes, j’ai essayé d’adapter ma vue pour essayer de distinguer ce qui se passait sur mon écran. Mais force est de constater qu’il fait tout le temps nuit dans cette série et que, contrairement à Matt Murdock, je ne suis pas aveugle et que j’apprécierais donc assez d’y voir quelque chose. Des personnages, de l’action. QUELQUE CHOSE. Après avoir perdu trois heures de ma vie (et de ma vue), je me suis donc rabattue sur la nouvelle série teenage-chic Riverdale, qui a clairement pour elle de nous offrir un spectacle visuel des plus agréables : ambiance et couleurs à la Twin Peaks, héros visiblement tous sortis d’une agence de mannequins, qu’ils aient 15 ou 45 ans… La première impression est donc une petite claque visuelle. Savant mélange de Veronica Mars et Gossip Girl (plus l’imagerie Twin Peaks, donc), Riverdale est en fait le parfait teenage drama avec une intrigue aussi envoûtante que ses personnages et ses dialogues qui sonnent délicieusement faux, tout en conservant une tension permanente. Les trois premiers épisodes étaient anthologiques, la suite un peu plus chaotique, mais l’épisode 6 a remis l’ensemble sur les bons rails. Il faudra attendre de voir si ce petit événement parvient à tenir la distance, mais nos compagnons de route sont en tout cas bien sympathiques.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s