séries

[Séries] BINGE WATCHING – MARS 2017

The-Mindy-Project-TV-show-on-Hulu-season-5-renewal-canceled-or-renewed

Le rythme trépidant imposé par Netflix porte souvent préjudice aux séries absentes du site de streaming, pour lesquelles le spectateur assidu doit se battre un peu plus qu’à la normale pour pouvoir les suivre en même temps que le public américain. Cela se traduit souvent par un abandon progressif de ma part, en bonne faignante que je suis. C’est ainsi que j’ai successivement lâché en cours de route Brooklyn Nine-Nine, Shameless (pourtant l’un de mes programmes préférés) ou encore Westworld (avec moins de regret). Ma séance de binge-watching de ce mois-ci fait donc figure de rédemption, puisque je me suis attelée au rattrapage de deux séries que j’affectionne particulièrement et que j’avais injustement mis de côté ces derniers mois : The Mindy Project et This is us.

The Mindy Project, créée et interprétée par mon girl crush Mindy Kaling, est une comédie romantique acidulée et outrancière, où la pétaradante Mindy nous insupporte autant qu’elle nous amuse et nous émeut. Le ton léger et girly des débuts a lentement mué vers un propos plus auto-critique tout en gardant ce côté excessif et insolent qui fait son charme. Lorsque de cette saison 5, Mindy a appris au contact de ses proches à se remettre en question et il était temps. Par contre, elle n’a toujours pas perdu cette mauvaise habitude de faire disparaître (pas mourir, hein, juste disparaître) des personnages secondaires sans sommation. C’était déjà embêtant lorsqu’il s’agissait de collègues ou sa meilleure amie, ça devient carrément gênant quand il s’agit de son propre fils. Mais comme les amis de Mindy, on finit toujours par tout lui pardonner.

ThisIsUs_Logo_620x349

This is us est, au premier abord, l’opposé de The Mindy Project : en bon gros mélo des familles, il nous fait plus souvent pleurer que rire. Mais comme Mindy, la famille de This is us n’est peut-être pas parfaite, mais elle a du cœur. Avec une discrétion et une humilité assez rare, la série a l’intelligence de ne jamais jouer la facilité, avec des personnages presque trop « normaux » pour attirer l’attention et la sympathie. Elle a en fait le culot de nous montrer de « vraies gens », sans bling-bling ni artifice putassier. Malgré – et surtout – grâce à ses défauts, cette famille devient un peu aussi la nôtre, comme nous le promettait d’ailleurs le titre de la série. Comme The Mindy Project, elle nous apprend à nous aimer et nous soutenir les uns les autres malgré nos rancœurs et nos imperfections. Ces deux séries nous prouvent de la plus belle des manières que les œuvres les moins clinquantes sont souvent les meilleures : il serait donc dommage de passer à côté juste parce qu’elles nous demandent quelques clics en plus.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s