musique

[Musique] LIVE REPORT : HMLTD AU POINT ÉPHÉMÈRE

Lorsqu’un nouveau groupe anglais se présente affublé de costumes de scène rivalisant avec les plus belles (ou terrifiantes) heures du glam rock, la tentation est forte de croire à un canular. Si vous ajoutez à cela une posture résolument punk et une volonté affichée de faire le plus de bruit possible dans le plus de désordre possible, on sait alors qu’un concert dudit groupe se jouera à quitte ou double.

C’est donc avec beaucoup de curiosité (bien plus marrant que l’appréhension) que nous nous sommes rendus le mercredi 24 mai au Point éphémère pour découvrir sur scène les turbulents HMLTD, nouvelle formation britonne aux pantalons de vinyle rouge et à la crête fluorée, connue pour ses prestations live enflammées et transpirantes. Ne faisons pas durer le suspense plus longtemps : notre vague scepticisme n’aura même pas durer trois secondes. Car si la dégaine queer à la « Bowie meets Jagger » du leader pourrait d’abord faire croire à un simple copier-coller des années glam, c’est avec une fraîcheur sans pareille que les Anglais ont débarqué devant un public déjà surchauffé à en croire les nombreux clones au look savamment déglingué (et parfois visuellement perturbant) qui attendaient patiemment dans la fosse leurs idoles. Outre le déluge de décibels attendu, ce sont surtout les chansons puissantes, déstructurées, dansantes autant que menaçantes, qui nous ont fait décoller les pieds du sol. Si la base rock est là, solide, HMLTD opère surtout dix changements de genre musical à la minute passant avec aisance et cohérence du punk à l’électro (limite trap), de la ballade au reggae, de la pop au funk : pas besoin de choisir, il y en a pour tous les goûts ! Et bizarrement, rien ne nous a jamais semblé plus normal. Car avec un tel charisme, une telle énergie et un tel investissement, rien ne peut nous faire douter de la sincérité de la démarche.

Avec leur setlist schizophrène longue de 45 minutes (« To The Door », « Is That What You Wanted », « Music ! », « Stained » : belle brochette représentative de cette bipolarité musicale), HMLTD aura juste eu le temps de retourner le Point éphémère et de nous faire perdre 20 litres d’eau en pogo (dont un avec le chanteur lui-même). Des tubes qui ne passeront probablement pas à la radio, mais qui feront sans aucun doute trembler toutes les salles européennes très bientôt. Le rock n’est pas mort, les amis.

Publicités

Une réflexion au sujet de « [Musique] LIVE REPORT : HMLTD AU POINT ÉPHÉMÈRE »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s