musique

[Musique] TOP 5 WE LOVE GREEN 2017

Malgré des conditions difficiles – canicule étourdissante, problèmes manifestes d’organisation – cette nouvelle édition de l’écolo We Love Green nous aura apporté son lot de prestations rafraichissantes avec une programmation audacieuse et plus urbaine qu’à l’accoutumée. Revue de 5 moments mémorables.

2017_we_love_green_artistes_0

1- Anderson.Paak

Toujours un cran au-dessus des autres, l’Américain nous a une nouvelle fois charmés par ses déhanchés chaloupés, ses qualités de batteur et sa sexitude assumée. Entre jazz, hip-hop, r’n’b et soul, Anderson.Paak nous entraîne dans la danse avec joie, classe et un groove inné. Et met encore une fois tout le monde d’accord avec « Am I Wrong ».

2- Parcels

Instant fraîcheur du samedi, nos chouchous de Parcels ont su répandre leur bonne humeur sur la foule au bord de l’insolation avec leurs rythmes disco-funk irrésistibles. Les pieds décollent, les jambes s’affolent, quand retentissent les premières notes de « Myenemy » et « Hideout ». A quand les pilules Parcels qui rendent heureux ?

3- Action Bronson

Véritable rouleau-compresseur rap, le mastodonte Action Bronson a imposé sa loi le dimanche avec une énergie aussi écrasante que le soleil, aidé par un public venu en liesse et dans un état de surexcitation rarement atteint pendant le weekend. En communion constante, la rencontre des deux aura été un grand moment de joie et de musique.

4- Solange

Certains disent s’être ennuyés devant le show de Solange, la sœur de l’autre fameuse Knowles. Personnellement, j’ai été plutôt envoûtée par cette mise en scène graphique et classieuse, à l’image d’un premier album tout en sensualité et finesse. Un écrin parfaitement adapté à la modernité de l’artiste et de sa musique.

5- Nicolas Jaar

Après ses habituelles vingt premières minutes d’expérimentations minimalo-avant-gardistes, Nicolas Jaar a enfin balancé la sauce pour un set tonitruant, dansant en diable, rétro-futuriste au possible. Aussi belle que son DJ, sa musique est surtout aussi efficace sur la morosité qu’un shoot de dopamine. Une claque bienvenue en fin de festival.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s