musique

[Musique] MA PLAYLIST DE L’ETE

Plutôt cinéphile ou clubbeur ? Mainstream ou slacker ? Il y en a pour tous les goûts dans ma playlist citronnée de l’été !

camila-cabello-et-shawn-mendes-devoilent

Pour chiller :

Loyle Carner, « You Don’t Know »

Que serait un été sans Loyle Carner ? Rien. Voilà ce que ce serait. Fanatique depuis son tout premier titre, le rappeur londonien n’a depuis jamais déçue aucune de mes attentes. Et le single « You Don’t Know » me laisse plutôt croire que je sais maintenant parfaitement pourquoi je l’aime.

Whitney, « Giving Up »

Avec Whitney, c’est toujours la douceur assurée. « Giving Up » ne nous donne pas du tout envie d’abandonner le groupe, mais bien au contraire de lui faire un gros câlin. Plus besoin de ventilateur : le groupe américain est le vent de fraîcheur dont nous avions tous besoin.

Yellow Days, « How can I Love You? »

Mon dernier coup de cœur soul-pop s’appelle Yellow Days. Un nom parfait pour l’été, doublé d’une musique sexy et enivrante. Chaque morceau semble être meilleur que le précédent mais mon choix s’arrête quand même sur « How Can I Love You? », petite perfection faite chanson.

Mac DeMarco, « On The Square »

Il semble nous servir toujours la même recette, mais c’est peut-être simplement parce que chaque nouvelle chanson du Canadien destroy nous frappe par son évidence. Son dernier album Here Comes The Cowboy est encore une fois une sublime pépite mélancolique, dont « On The Square » est le digne représentant.

Pour danser :

Mabel, « Mad Love »

Comme une évidence, Mabel s’est imposée comme la star électro R’n’B qui nous manquait. Après avoir épuisé mes oreilles à coup de « repeat » sur « Don’t Call Me Up », il est temps de passer à son nouveau tube « Mad Love », tout aussi dévastateur, sensuel et addictif.

Møme, « Club Sandwich »

Si l’on devait inventer une recette pour le tube estival parfait, cela donnerait probablement « Club Sandwich ». Rappelant les heures merveilleuses de « Inspector Norse » de Todd Terje, le titre de Møme nous obsède avec sa montée en puissance et son explosion solaire. On en redemande !

Jax Jones feat. Years & Years, « Play »

Chaque nouveau titre de Jax Jones semble être un rouleau compresseur à danser, mais je reste personnellement amoureuse de leur duo avec mes chouchous Years & Years, pour un « Play » aussi ludique que joyeux. Un antidote assurée contre la morosité – avec trampoline intégré.

Hot Chip, « Hungry Child »

Ceux qui passent aujourd’hui presque pour des vétérans de l’électro sont de retour et n’ont rien perdu de leur verve. Preuve en est avec ce titre imparable, terriblement dansant et toujours aussi bien construit. La fidélité paie toujours !

Pour rester dans l’ambiance du film :

BOF Yves

Je n’ai pas encore décidé si le film Yves ne ressemblait à rien ou s’il ne ressemblait à rien d’autre. N’empêche qu’au milieu de toutes ces histoires de frigo et d’intelligence artificielle, j’ai retenu la performance incroyable du toujours adorable William Lebghil (Première année, Ami-Ami, etc.), non seulement en tant qu’acteur, mais surtout en tant que rappeur ! La BO signée Bertrand Burgalat fait en effet la part belle à des tubes hip-hop aussi drôles que percutants et dont la vocation parodique n’empêche nullement d’en profiter sans arrière-pensée. Mon carton de l’été.

BOF Yesterday

Le film de Danny Boyle m’a rendu tellement heureuse que je ne saurais comment le remercier. Je peux donc simplement réécouter en boucle la discographie des Beatles magnifiquement réinterprétée par l’acteur principal, le génial Himesh Patel. Faites-vous ce petit plaisir.

BOF Rocketman

La performance de Taron Egteron en Elton John n’a pas fini de me faire pleurer. Et comme je n’ai pas peur de faire face à mes émotions, je ne vais pas me gêner pour regarder et écouter encore et encore les duos live que Taron et John nous ont offerts récemment lors de la promotion du film. Sortez vos mouchoirs !

Pour se mêler au peuple :

Camila Cabello & Shawn Mendes, « Señorita »

A la première écoute, je n’ai pas vraiment compris l’engouement. Et puis j’ai regardé le clip et suis devenue obsédée par ce duo d’une sensualité et d’une moiteur absolument insoutenables, surtout par la chaleur que l’on se traîne en ce moment. Non seulement je shipe ce couple, mais je veux faire PARTIE de ce couple. Merci d’avance.

Jonas Brothers, « Sucker »

Si je n’ai jamais fait partie des fans des Jonas Brothers dans ma jeunesse – Camp Rock mis à part, bien sûr –, j’ai appris à les apprécier à travers leurs récentes activités musicales et cinématographiques en solo. Et surtout, je dois l’avouer, grâce aux partenaires respectives de Joe et Nick (Sophie Turner et Priyanka Chopra, pour ceux qui débarquent complètement). Alors, quand « Sucker » et son clip génial (featuring les compagnes mentionnées ci-dessus) sont sortis, il n’a pas fallu bien longtemps pour me convaincre d’en faire mon plaisir non coupable de l’été, voire de l’année.

Ariana Grande, « 7 Rings »

Elle est là ! Elle arrive ! Plus que quelques semaines avant de retrouver la queen sur les planches de l’AccorHotel Arena à Paris. Ma queue de cheval haute et mon tee-shirt « Thank u, next » sont prêts, il n’y a plus qu’à réviser les paroles. Love, Ari.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s