livres

[Livres] STUFF I’VE BEEN READING – SEPTEMBRE 2017

 

livre-automne

J’ai toujours aimé la rentrée car elle est pour moi synonyme d’espoir et de nouveauté, l’occasion de remettre sa vie sur les bons rails et de s’ouvrir à de nouvelles possibilités. Il est donc primordial d’être accompagné par les bons livres à ce moment crucial de l’année.

La chance a voulu que l’un de mes proches gérant une librairie (ceux qui me connaissent auront compris qu’il s’agit de ma mère) organise un grand après-midi bien-être dans un parc yvelinois et invite Nathalie Ferron pour nous parler méditation et magnétisme. Avant même de la rencontrer, je me suis donc attelée à la lecture de son formidable ouvrage Transformez sa vie par la méditation. A l’heure où les rayons des librairies regorgent de manuels en tout genre sur le sujet, il est selon moi de difficile de départager le bon du moins bon, surtout lorsque l’on essaie de nous faire croire que la méditation est une activité comme une autre qui se pratique en 3 minutes par jour et dont il faut attendre des résultats rapides et probants. Pour notre plus grand bonheur – et soulagement – Nathalie Ferron revient aux bases de la méditation et de ce qui en fait sa raison d’être. A l’opposé de l’idéal de performance que l’on tente désormais de nous imposer, elle nous explique avec simplicité et précision les idées reçues et les vrais fondements de la méditation, les différentes manières de la pratiquer et l’état d’esprit auquel elle se rattache. Et établit surtout une distinction – qui était devenue de plus en plus floue – entre la « vraie » méditation et la pleine conscience. Car comme elle l’a expliqué à juste titre lors de son intervention, rester assise devant un mur blanc pendant 45 min, ce n’est pas la même chose que de couper ses tomates en se concentrant sur ses gestes. Accessible, concret et authentique, ce livre était clairement celui dont j’avais besoin en cette rentrée, me rappelant surtout à quel point il est important de vivre dans le présent et d’arrêter de rêver indéfiniment sa vie. Que vous soyez prêts à franchir le pas de la méditation ou seulement intéressés par le sujet, Transformez sa vie par lé méditation est forcément une lecture qui aura un impact positif et profond sur votre façon de penser. Alors pourquoi s’en priver ?

81xydcWtryL.jpg

Une autre façon pour moi d’être sûre d’être bien accompagnée littérairement parlant est de simplement faire confiance à Nick Hornby. Je pense que vous savez tous désormais que l’écrivain anglais est mon maître à penser, à tel point que j’ai parfois l’impression que nous partageons le même cerveau (car non, je n’ai pas peur de faire peur aux gens). A la fin de l’été, j’ai donc pris pour argent comptant son post Facebook m’ordonnant de lire le merveilleux roman de Francesca Segal, The Awkward Age (pas encore traduit en France). Après être tombée miraculeusement sur un exemplaire dédicacé à Londres (le destin, je vous dis), je peux donc vous confirmer le fait que je suis sûre d’aimer tous les livres que Nick Hornby pourrait un jour venir à me recommander (d’ailleurs c’est lui sur la photo juste en-dessous ! coeur coeur). D’une tendresse et d’un subtilité infinies, The Awkward Age raconte l’histoire d’une famille recomposée dans le Londres contemporain. Drôle, touchant, original, il épouse le point de vue de chacun des personnages avec une telle empathie que nos sentiments à l’égard des uns et d’autres ne cesse de changer, pour au final tous les comprendre. Forte de cette expérience assez parfaite, je me suis donc replongée dans les chroniques écrites par Hornby dans les années 2000 pour la revue The Believer. Le 1er volume s’intitule The Complete Pollysyllabic Spree (du nom du collectif publiant la revue) et je pourrais le relire encore et encore jusqu’à la fin de mes jours tellement j’aime avoir l’impression de discuter avec un ami.

bookcover3way1

C’est donc en lisant l’une de ces chroniques que j’ai eu envie de lire Dinner at the Homesick Restaurant d’Anne Tyler (Le déjeuner de la nostalgie en français : on a vu mieux comme traduction). D’après ses propres mots, il s’agirait du roman qui a donné envie à Nick Hornby de devenir écrivain. Vous vous rendez compte ?? J’ai failli faire un malaise en lisant ça. Etrangement, ce roman présente de nombreuses similitudes avec The Awkward Age. Lui aussi dépeint une famille dysfonctionnelle en embrassant le point de vue de tous ses protagonistes, nous empêchant de juger trop vite ou trop longtemps les différents membres de la famille.  En grand roman américain qui se respecte, Dinner at the Homesick Restaurant dessine également en filigrane une histoire de l’Amérique, en particulier le rôle de la femme depuis les années 40. L’écriture d’Anne Tyler est tellement délicate que l’on a presque peur de la briser en la lisant et incite en permanence le lecteur à remettre en question son point de vue. Je crois que c’est à ça que ressemble un chef d’œuvre qui ne veut pas s’en donner l’air.

dinner

Et si vous n’avez pas encore fait le plein de chaleur humaine avec tout cela, je ne peux que vous recommander de lire le dernier recueil de nouvelles d’Anna Gavalda, Fendre l’armure. L’auteure, qui a fait de la bienveillance sa marque de fabrique, au sens noble du terme – une vraie fabrique d’histoires et de sentiments qui rend le monde meilleur –, revient ici nous parler de diverses rencontres qui viennent ébranler des solitudes bien ancrées. L’écoute est alors le maître mot de ces histoires bouleversantes, éphémères mais tenaces, cruelles mais douces.

A la rentrée, il s’agit de bien s’entourer et de recharger ses batteries en bienveillance et en empathie : avec tous ces auteurs, je peux dire que je me sens bien épaulée pour attendre Noël (le décompte est lancé). Et je peux désormais me lancer dans toutes les lectures imposées de mon Master d’anglais que j’entame à la rentrée. Au revoir Nick Hornby, bonjour Virginia Woolf !

fendre l'armure

Retrouvez tous ces livres chez votre libraire préféré :

  • Transformer sa vie par la méditation, de Nathalie Ferron, Albin Michel, collection Espaces Libres, 9,20 EUR
  • The Awkward Age, by Francesca Segal, Chatto & Windus London, environ 14£
  • The Complete Polysyllabic Spree, by Nick Hornby, Penguin, environ 9£
  • Dinner at the Homesick Restaurant, by Anne Tyler, Vintage, 9,65 EUR
  • Fendre l’armure, d’Anna Gavalda, Le Dilettante, 17 EUR

J-82 !!

decorer-son-sapin-de-noel-en-vidant-son-armoire-froblog.jpg

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s